un Projet IUML
Partenaires

Equipes de recherche/Ifremer

Présentation des équipes

Les présentations détaillées des équipes et de leurs tâches dans COSELMAR sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

 

PHYC

Le laboratoire thématique Phycotoxines (PHYC), localisé à Nantes, constitue une structure cohérente répondant aux besoins de recherche, d’expertise et de surveillance relatifs au devenir des toxines de microalgues dans les chaînes trophiques marines. L’objectif est de compléter et de faire évoluer les connaissances scientifiques et techniques en matière de contamination des produits de la mer afin de caractériser les dangers sanitaires posés par les phycotoxines et d’aider à la gestion des risques associés. Pour ce faire, le laboratoire collabore avec les partenaires concernés aux échelles régionale, nationale, européenne et internationale.

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/laboratoire_phycotoxines

Fiche

 

LER-PML

Le LERMPL (Laboratoire environnement, ressources du Morbihan-Pays de la Loire), installé à la Station Ifremer de La Trinité sur Mer, est implanté d’une part à la Trinité sur Mer (Morbihan) et d’autre part sur le Centre Ifremer de Nantes (Loire Atlantique). Il a une compétence géographique qui s’étend sur les départements du Morbihan, de la Loire Atlantique et de la Vendée Nord. Il est en charge de l’acquisition de données de la qualité du milieu et de la Ressource pour les réseaux d’observation et de surveillance du phytoplancton et des paramètres physico-chimiques (REPHY), du benthos (REBENT), de la contamination chimique (ROCCH) et de la ressource exploitée, réseau de pathologie (REPAMO) et des performances conchylicoles (RESCO). Le laboratoire est au coeur du Mor Braz, zone eutrophisée qui constitue un bon modèle de milieu productif, exploité et fortement anthropisé.

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/lermpl

Fiche

 

EMH

L’exploitation durable des ressources vivantes marines est remise en cause par la surexploitation, la dégradation des habitats, la modification des réseaux trophiques, les pollutions, l’anthropisation de la zone côtière. L’approche écosystémique consiste à envisager la durabilité des usages dans un contexte de variations naturelles et de changement climatique. La réforme de la PCP en 2013 ainsi que le cadre réglementaire de la Directive Cadre Stratégie du Milieu Marin montrent la nécessité pour les politiques publiques de mettre en œuvre une approche écosystémique. L’enjeu de l’unité Ecologie et Modèles pour l'Halieutique est de développer des connaissances et des méthodes pour soutenir cette démarche, et en particulier pour répondre aux besoins de diagnostics sur le ressources halieutiques et leur environnement, d’évaluation de scénarios de gestion et de surveillance des écosystèmes, notamment dans le cadre de la Directive Cadre Stratégie du Milieu Marin (DCSMM).

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/emh

Fiche

 

BIORAFHE (STBM- BRE)

Le 1er juillet 2009, le département Sciences et Techniques Alimentaires Marines (STAM) et le département Biotechnologies Marines (BM) ont fusionné pour donner naissance au département Biotechnologie et Ressources Marines (BRM). Une conséquence de cette réorganisation a été la création du laboratoire Science et Technologie de la Biomasse Marine (STBM), qui intègre la quasi-totalité des chercheurs de l’ex STAM.

Le STBM regroupe des biochimistes, des biotechnologues, des microbiologistes, des acteurs des sciences de l’ingénieur, des technologues alimentaires, des experts en analyse sensorielle, et des ingénieurs pour le transfert des connaissances et la normalisation, dans le but de maximiser la valorisation des biomasses marines dans le cadre de leur exploitation durable. Une forte pluridisciplinarité est indispensable pour aborder cette problématique complexe aussi le laboratoire affiche t’il résolument une politique interdisciplinaire basée sur des compétences disciplinaires fortes organisées en plateforme.

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/bioconversion_ressources_marines/Presentation/STBM

Fiche

 

PBA

Les microalgues constituent une source indispensable de nourriture en aquaculture et sont une source potentielle de molécules originales, qu'elles soient d'origine naturelle ou produites par expression recombinante.

La physiologie des microalgues est cependant assez peu connue et la compréhension des mécanismes propres à ce groupe très divers est un élément clé de leur valorisation. En effet, la connaissance des grandes voies métaboliques et des modifications qu’entraînent des variations du milieu, tant au niveau de la cellule que de la population globale, fournit des moyens d’infléchir, de contrôler et d'optimiser le développement des cultures en fonction des objectifs poursuivis.

Le laboratoire Physiologie et Biotechnologie des Algues est constitué de deux équipes:

  • Ecophysiologie

  • Algues et génômes

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/pba

 

DYNECO

Les activités de l'unité DYNECO (Dynamiques de l'environnement côtier) concernent l’observation et la modélisation des dynamiques couplées de l'environnement côtier.

Les dynamiques considérées sont :

  • la circulation hydrodynamique côtière à des échelles allant de la façade à la baie ;

  • les mouvements sédimentaires aux mêmes échelles ;

  • les écosystèmes benthiques, de la distribution des habitats et de leur biodiversité spatio-temporelle naturelle à la prolifération d’espèces invasives ;

  • les écosystèmes pélagiques, de la production primaire forcée par les apports terrigènes à la prolifération du phytoplancton et des espèces toxiques ;

  • enfin de manière globale, l’évolution de la qualité de l’environnement côtier, tous compartiments confondus, évaluée à partir des données des réseaux d’observation, avec d’un côté la constitution d’indicateurs et de l’autre la recherche des modes de contrôle des effets anthropiques.

En savoir plus : http://wwz.ifremer.fr/dyneco/